Phebusa
16 Sep 2017

Titre : L’Hayden – Tome 1.

Date de parution : 24 août 2017.

Autrice : Julie Muller Volb.

Editeur : France Loisirs.

Pages : 336.

Depuis le décès de son père, Mila vit sous la tutelle de sa sœur, Elisabeth dite « Eli », qui gère une maison d’hôtes. Alors que de mystérieux incendies ravagent plusieurs établissements de la ville, Mila fait connaissance avec un charmant pompier, Jeremiah, qui se trouve être leur pensionnaire. Troublée par ce jeune homme qui souffle avec elle le chaud et le froid, Mila voit aussi se multiplier autour d’elle des faits étranges. Une prétendue amie de sa sœur qui débarque blessée et en danger, des tatouages trop ressemblants pour que ce soit le fruit du hasard, et bientôt le départ précipité d’Eli, sans explications…
Aidée par son ami Liam, Mila mène l’enquête et ses investigations la conduisent jusqu’à un saule rose, lieu de passage vers un monde surprenant et surnaturel. Confrontée à de multiples dangers, Mila découvre alors d’inimaginables secrets à propos de sa famille.
bonne lecture
Une bonne lecture
C’est avec plaisir que je découvre chaque année le Prix de l’Imaginaire aux éditions Nouvelles Plumes, publié chez France Loisirs. Cette année, j’ai voyagé dans une fantasy romantique à la couverture prometteuse qui dévoile une nature mystérieuse. En y regardant de plus près, on repère un point lumineux au centre de l’arbre, telle une porte ouvrant sur un autre monde. C’est tout à fait le genre de livres qui me plaît !

Mon enthousiasme s’est un peu atténué durant la première partie du livre qui m’a semblé assez longue. En effet, je suis davantage friande de fantastique que de romance, et ce deuxième thème dominait trop à mon goût au début du roman. Nous y suivons Mila qui fait la connaissance d’un charmant pompier, Jeremiah, et qui est une simple spectatrice de faits étranges se déroulant dans sa ville. J’avais un peu l’impression d’être dans une romance paranormale… Cela n’enlève rien à la qualité du roman, c’est seulement une affaire de goût.

Néanmoins, la deuxième partie m’a davantage convaincue et vaut le détour ! Après le départ précipité de sa sœur Elisabeth, Mila va découvrir non seulement des secrets de famille mais aussi un nouveau monde dans lequel des créatures fantastiques, assez peu traitées dans les romans adolescents, vivent. Poursuivie par les méchants de l’histoire, elle trouve un lieu de passage vers un univers original et complexe où les habitants possèdent des tatouages qui les lient à des clans différents.

J’ai apprécié découvrir les aventures sans temps mort de cette héroïne, à laquelle je me suis bien identifiée puisqu’il s’agit d’une humaine qui n’a pas vraiment de pouvoirs, du moins en apparence. Pour une fois, on échappe quand même à l’héroïne qui se trouve un mystérieux don dès le début de l’histoire. L’histoire est bien plus riche que cela, et ce n’est d’ailleurs qu’à la fin que l’on en sait plus sur son identité… J’avoue ne pas avoir été très surprise par les révélations du roman mais il n’en reste que j’ai passé un bon moment et que la fin donne envie de lire la suite.

En bref, j’ai apprécié découvrir ce roman qui nous plonge dans un univers imaginaire riche et original. Les aventures des personnages s’enchaînent et l’on découvre petit à petit l’histoire qui les unie les uns aux autres. Néanmoins, il y avait un petit trop de romance à mon goût !

Phebusa

Du même éditeur

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew