Phebusa
19 Oct 2014

le joyau imgDate de parution : septembre 2014.

Auteure : Amy Ewing.

Editeur : Robert Laffont collection R.

Pages : 452.

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d’être formée dans l’optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l’opulence et le luxe, c’est la descendance…
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l’Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l’appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l’étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien… et tâcher de rester en vie. Mais c’est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu’ils redoutaient…
Panda excellente lecture
Une excellente lecture

Qui ne succomberait pas à cette magnifique couverture ? Voilà de quoi nous mettre l’eau à la bouche ! D’ailleurs, cette dystopie, qui mêle fantastique et romance, n’a rien à envier à son jumeau qui est, selon moi, La Sélection, paru dans la même collection.

L’univers est tout de suite accrocheur : Violet est depuis longtemps éduquée pour être l’une des futures mères porteuses du Joyau. Alors que certaines personnes y voient là une chance ou un honneur, on se rend vite compte que les jeunes mères porteuses ne sont que des ventres dont on se sert pour mettre au monde les enfants. Les familles qui les reçoivent ne connaissent pas leur prénom, seulement leur numéro, c’est pour dire ! Dans ce cas, pourquoi ne parlerions-nous pas d’esclavage ?

J’ai adoré suivre les aventures de Violet qui m’est apparu comme une jeune fille déterminée qui cache bien son jeu. Tout comme certaines de ses amies, elle compte bien se rebeller, mais cela ne va pas être simple. En effet, elle va découvrir petit à petit le Joyau, qui est en fait un monde au sein duquel fleurissent des rivalités et des complots. Et certains concernent les mères porteuses et leurs pouvoirs, nommés les augures, que l’on envie…

Mais les problèmes ne s’arrêtent pas là. Si vous lisez le résumé – qui en dit encore une fois un peu trop à mon goût – vous saurez qu’une relation va prendre forme entre Violet et un autre personnage. Autant dire que cette romance n’est pas la bienvenue et qu’elle va leur jouer des tours !

Enfin, c’est un tome qui ne laisse pas de répit. J’ai été surprise de nombreuses fois par la tournure des événements, et encore plus par la fin qui est un cliffhanger intéressant… Et pourtant, cela reste un tome d’introduction dans lequel il ne se passe pas grand-chose. Donc, je pense que j’ai surtout accroché à l’originalité de l’univers !

En bref, cette dystopie a su me convaincre grâce à son univers original et étrange. Si cela reste un tome d’introduction, c’est un premier tome prometteur, notamment grâce à la personnalité forte de l’héroïne et grâce aux nombreux rebondissements qui y sont proposés.

Phebusa

Alors, avez-vous envie de lire ce livre ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Du même éditeur

18 Commentaires

  1. Lucie

    Ce livre me rappelle beaucoup l’univers de la saga Le dernier Jardin de Lauren Destefano et je dois dire que le premier tome m’avait beaucoup plu. Le Joyau m’intrigue de plus en plus et c’est vrai que la couverture donne envie de le lire :)

  2. Colyne.H

    Hello !*Merci ton avis !
    J’avoue que je suis assez dubitative à propos de ce roman… A la fois il donne envie mais un petit quelque chose me retient ^_^
    Peut-être si j’ai l’occasion de le lire je le lirai mais sinon…. ^^’ Autant ce serai une très bonne surprise mais bon… :)

    Bises :)

  3. Matthew

    J’ai commencé la lecture de ce livre et cela m’a bien plu. Mais je suis maintenant lancé dans la saga de l’assassin royal alors la suite attendra quelques temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew