Phebusa

Phebusa, à la fois Sims, Serpentard, Cyborg & Maman à temps plein.
Sur mon blog, je partage mes chroniques.
Entre deux biberons et des corrections de copies, je vous embarque dans mon univers littéraire, avec un petit faible pour tout ce qui est SFFF !

Ciné Flash | Hunger Games 3.2 – La Révolte


HG La Révolte

 

Globalement, j’ai apprécié le dernier volet d’Hunger Games – La Révolte !

Tout d’abord, on ne reviendra pas sur l’idée que diviser ce troisième tome en deux volets au cinéma n’était pas l’idée du ciel ; sachant que le troisième tome n’a jamais été mon préféré.

On ne ressort pas très joyeux du cinéma car l’ambiance de ce film de rébellion est triste, pesante et comporte beaucoup de silences qui remplacent les mots avec pertinence.

Par ailleurs, je n’ai pas été convaincue par la 3D, sauf pour la partie du film tournée à Paris où l’effet de profondeur est intéressant. Heureusement pour moi, j’ai pu aller à la séance en VO où il y avait peu de monde, c’est déjà ça de gagné !

Si on parle du film en lui-même, j’ai eu un peu de mal avec la mort de certains personnages qui est vite passée à la trappe, mais en fait c’est un peu comme ça dans le livre aussi. Reconnaissez néanmoins que c’est d’autant plus difficile quand on s’est attaché aux personnages… Le film a tout simplement privilégié l’action à l’émotion, et en même temps, on ne peut pas tout à fait dit ça car comme je l’ai dit auparavant, les silences ont aussi leur importance. Mais au niveau de l’action, il y a parfois un peu de « too much ». Par exemple, la scène avec les mutants est bien trop longue à mon goût !

En parlant de sentiments, j’aurais aimé avoir davantage accès à la psychologie de Katniss. Je l’ai trouvée beaucoup plus attachante dans les premiers films, mais je me doute que c’est aussi l’histoire qui veut ça car dans ce troisième tome, elle représente surtout un symbole. Néanmoins, le triangle amoureux est bien traité car Katniss ne fait pas trop la girouette du coup et il y a une évolution intéressante pour chacun des duos.

Par ailleurs, concernant la saga en général, je suis sous le charme car elle délivre un sens très intéressant. Les films retranscrivent bien la manière dont Katniss arrive à créer l’espoir et à le diffuser chez le peuple. Par exemple, ils ont bien travaillé sur le pouvoir de l’image avec tous les beaux costumes des acteurs et au-delà de cette communication visuelle, on a aussi la communication verbale avec les discours de Katniss qui sont vraiment mis en avant dans les deux derniers volets.

Enfin, je ne pourrais pas vous dire que j’ai aimé la fin ni que je ne l’ai pas aimée d’ailleurs. Tout ce que je peux dire, c’est qu’elle est bien faite. On a un événement bouleversant qui nous scotche puis un dénouement au rythme très saccadé qui évoque le chaos auquel font face les personnages. On comprend que la société actuelle ne fonctionne telle qu’elle est et qu’il faut reconstruire autre chose. La fin est lourde de sens et elle m’a fait un peu cogiter une fois sortie de la séance.

Pour conclure, j’ai apprécié ce dernier volet d’Hunger Games malgré quelques bémols déjà présents dans le livre. Cet univers de fiction sait nous faire réfléchir sur nous-mêmes et sur le monde. Je recommande vivement cette saga ainsi que son adaptation cinématographique qui est très fidèle aux romans.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *