Phebusa
20 Déc 2017

Titre : Maudits soient-ils

Date de parution : Octobre 2017.

Auteur : Courtney Alameda.

Editeur : Milan.

Pages : 410.

Malicia Helsing est la descendante d’Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de monstres (créé par Bram Stoker dans son roman « Dracula »). Cet héritage génétique fait d’elle une tétrachromate : elle a le don de voir l’aura des morts. Armée de son appareil photo, elle capture l’essence des démons qui s’attaquent régulièrement à San Francisco. Jusqu’au jour où l’horreur s’abat sur elle. Un démon, qui semble en savoir long sur la famille Helsing, jette sur Malicia et ses trois meilleurs amis, spécialistes comme elle en exorcisme, une malédiction qui les tuera en sept jours. Dès lors commence un terrible contre-la-montre… Chaque jour, une chaîne grandit sous leur peau, menaçant de rompre leurs organes pour finir par les étrangler. Et ce n’est pas tout : son propre père, directeur de l’académie Helsing, la pourchasse, craignant que cette malédiction contamine tous les habitants de la ville. Pour sa survie, Malicia n’a d’autre choix que de combattre la créature la plus puissante qu’elle ait jamais rencontrée. Courtney Alameda est américaine. Avant de se consacrer exclusivement à l’écriture de thrillers et de romans d’horreur, elle a été libraire et bibliothécaire.

Panda excellente lecture
Une excellente lecture

Je remercie les éditions Milan pour l’envoi de ce roman qui me tentait beaucoup grâce à son thème sur les démons, l’exorcisme et les malédictions. C’est l’occasion d’y découvrir les descendants des chasseurs de monstres, Malicia et son équipe de trois amis, qui ont un lourd héritage et des tâches à accomplir.

J’ai apprécié cette aventure pleine de rebondissements qui développe une aventure crédible et palpitante. De fait, un compte à rebours de sept jours est lancé pour vaincre un démon. On pourrait se croire dans une bonne série qui confronte des jeunes à un grand méchant, et cela fonctionne plutôt bien !

L’ambiance sombre est également bien développée et permet de côtoyer des démons en tous genres, notamment des spectres. Bien entendu, comme dans tout roman adolescent, on ne passe pas à côté d’une petite romance mais heureusement cela ne prend pas trop de place et ne gâche pas l’ensemble.

Il est également question de la photographie, domaine que sauront apprécier les amateurs, puisque l’héroïne se bat à l’aide de son appareil photo. Cela peut paraître insensé mais c’est ce qui fait l’originalité de l’intrigue. Néanmoins, je me demande ce que je dois attendre des dernières pages qui proposent une fin ouverte. Y aura-t-il une suite ?

En bref, c’est une bonne histoire de fantômes et de démons, au cours de laquelle on découvre une génération de jeunes chasseurs soudés dans toutes les épreuves qu’ils affrontent en quelques jours. Je recommande ce livre aux amateurs de fantastique et de mythologie.

Phebusa

Du même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew