Phebusa
19 mar 2017


Titre :
 La Fille qui lisait dans le métro.

Date de parution : 10 mars 2017.

Auteure : Christine Féret-Fleury.

Editeur : Denoël.

Pages : 170.

Juliette prend le métro tous les jours à la même heure. La ligne 6, le métro aérien. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est observer, autour d’elle, ceux qui lisent. La vieille dame, le collectionneur d’éditions rares, l’étudiante en mathématiques, la jeune fille qui pleure à la page 247. Elle les regarde avec curiosité et tendresse, comme si leurs lectures, leurs passions, la diversité de leurs existences pouvaient donner de la couleur à la sienne, si monotone, si prévisible. Jusqu’au jour où Juliette décide de descendre deux stations avant son arrêt habituel, et de se rendre à son travail en coupant par une rue inconnue

bonne lecture
Une bonne lecture

Tout d’abord, je remercie les éditions Denoël qui m’ont permis de passer un bon moment de lecture, avec une héroïne qui a la même passion que moi ! En effet, Juliette aime lire mais surtout observer les lecteurs dans la vie quotidienne, notamment dans le métro. Et si c’était elle qui allait bientôt bouleverser leur vie en leur choisissant le livre que leur convient ?

Un jour, Juliette fait la rencontre d’un personnage qui va bouleverser sa vie. Jusqu’alors, la jeune femme travaille dans une agence immobilière où son rôle est de trouver des logements correspondants aux attentes de ses clients. Juliette apprécie lire leurs rêves dans leurs yeux, s’interroger sur les gens et plus globalement sur la nature. Et si elle découvrait plutôt leurs attentes en tant que lecteurs ? C’est ce qu’elle va entreprendre dans la suite du récit…

J’ai apprécié découvrir le cheminement de Juliette qui a envie de prendre son envol, de tisser sa toile telle une araignée et d’aller, comme cet insecte, dans des endroits inconnus. Comme il l’est dit dans ce roman à un moment donné, un livre peut permettre de faire des voyages en restant sur place, mais il peut aussi changer une vie.

Enfin, en tant que lectrice, je me suis reconnue dans ces pages où elle décrit la sensation de tourner les pages d’un livre ou encore de boire un thé bien chaud. J’ai aussi eu envie de découvrir les références citées au travers des pages.

En bref, j’ai apprécié ce moment de lecture et surtout son héroïne lectrice qui montre au travers de ces pages la magie de la lecture. Cette ode à la lecture est à découvrir sans plus attendre !

Phebusa

Du même éditeur

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew