Phebusa
02 sept 2017

j'étais làTitre : J’étais là / VO : I Was Here.

Date de parution : 2015 (Simon & Schuster) / 2015 (Hachette et Le Livre de Poche).

Autrice : Gayle Forman.

Editeur : Le Livre de Poche.

Pages : 384.

Cody a dix-huit ans. Elle n’a pas de père, mais une mère barmaid constamment en mini-jupe, et un avenir pas très rose depuis qu’elle a été recalée de la high school de Seattle qui aurait pu lui permettre de quitter enfin son « Shitburg » natal.

Mais tout empire le jour où Meg, sa meilleure amie, sa sœur de cœur, se suicide après avoir avalé une dose massive de poison dans un motel anonyme, non loin de la fameuse high school où elle, brillante boursière, avait été acceptée.

Lorsque les parents de Meg demandent à Cody d’aller récupérer les affaires de leur fille, celle-ci s’embarque pour Seattle, avec la ferme intention d’en savoir plus sur le geste de son amie.

bonne lecture
Une bonne lecture

De temps en temps, un roman contemporain empreint de sentiments me fait du bien. J’ai donc lu cette histoire qui n’est pour autant pas très joyeuse puisqu’il est question d’un suicide et d’un long questionnement mené par l’entourage de la jeune fille disparue. Le sujet est bien mené puisqu’il nous mène aussi à nous demander si l’on est sûr de connaître chacun de nos proches et si l’on ne passe pas à côté de quelque chose lorsqu’ils disent qu’ils se portent bien.

Ainsi, on plonge dans ce roman où l’héroïne, qui n’a rien vu venir, va rechercher la vérité mais aussi devoir accepter le deuil. J’ai apprécié découvrir son quotidien et les sentiments des multiples personnages que l’on croisera au fur des pages. Ce n’est pas un roman à suspense mais l’histoire nous procure de multiples émotions !

En effet, contrairement à ce que l’on pourrait croire, même s’il est question d’un suicide, ce roman laisse aussi une part à l’espoir et ne nous fait pas sombrer dans la dépression. Les personnages incarnent une certaine humanité et chacun d’entre eux a ses qualités mais aussi ses défauts. Heureusement pour moi, la romance qui pointait son nez à un moment donné de l’histoire ne reste que secondaire car ce n’est pas du tout ce que j’attendais de ce livre.

En bref, même si la trame de ce roman jeunesse reste très classique, la plume de Gayle Forman aborde de façon très sensible des sujets difficiles tels que le suicide et le deuil. Cette histoire, qui propose également une certaine ode à la vie, me semble idéal pour des adolescents, notamment pour ceux qui ont pu être confrontés à cette douloureuse épreuve.

Phebusa

Spoiler Montrer
Du même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew