Phebusa
23 juil 2013

Traqué

Auteur : Andrew Fukuda.

Editeur : Michel Lafon.

Date de parution : avril 2013.

Pages : 349.

Quatrième de couverture :

Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Le seul moyen de survie pour cet adolescent : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un humain, un « homiféré ».
Cela fait dix-sept ans qu’il vit secrètement parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable identité. Malgré tout, Gene est parvenu à se fondre parmi ces « autres » et à créer un semblant de vie normale. Mais sa routine est bouleversée, et sa sécurité, menacée, le jour où il est sélectionné pour participer au grand jeu : la Traque. Toutes les décennies, le gouvernement organise une immense chasse où seule une poignée de privilégiés peuvent pister, abattre et dévorer les rares humains survivants gardés en captivité pour l’événement. Formé à l’Institut pour traquer ses semblables, Gene est sur le qui-vive. Car désormais, sa vie s’organise en meute avec les chasseurs, et le moindre faux pas pourrait trahir sa condition et lui être fatal. Parviendra-t-il à maintenir l’illusion, alors que les soupçons sur sa vraie nature s’alourdissent ?
Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

bonne lecture
Une bonne lecture

Je remercie les éditions Michel Lafon jeunesse pour leur confiance et pour cette belle découverte. Le résumé et la couverture mystérieuse m’avaient bien intrigué. Cependant, la citation de Becca Fitzpatrick, l’auteur de Hush, Hush, déclarant à propos du livre qu’il est « Effrayant, totalement addictif du jamais vu ! Traqué hantera vos nuits » me semble un peu exagéré car je ne l’ai pas trouvé effrayant à ce point.

Après un début qui n’est pas particulièrement prenant, on découvre enfin un univers bien particulier qui revisite le mythe des vampires. Ces derniers sont considérés comme les êtres normaux de la société, tandis que les quelques humains restants, sont appelés « les homiférés ». Ceux-ci sont considérés comme des êtres naïfs et lâches. Les vampires décrits ici sont tout de même étranges, car l’auteur a modifié les conventions sociales et comportementales. Résultat : ils se grattent pour rire, ils se frottent le creux du coude pour faire l’amour, ils ne font que craquer leurs os et envoyer leur tête en arrière lorsqu’ils ont faim. Cela frôle le ridicule, quand même. Et je ne parle pas des références trop récurrentes et peu flatteuses des odeurs corporelles, de la bave au menton, etc. Je n’aimerais pas vivre avec eux en tout cas.

L’histoire ? Une chasse à l’homme ! Mais celle-ci n’est pas omniprésente contrairement à ce que l’on pourrait croire au premier abord. Le personnage principal va, malgré lui, faire partie des Chasseurs alors c’est lui-même un homiféré. Cela complique bien la tâche, notamment dans la vie quotidienne où il doit sans cesse être prudent : ne pas écarquiller les yeux, ne pas transpirer, s’éloigner des sources lumineuses, etc. comme un vrai vampire, en fait.

Gene est un personnage intéressant dans sa manière d’appréhender ce qui l’entoure. Ses réactions ne sont pas toujours compréhensibles mais on comprend bien qu’il doit se fondre dans la masse vampirique. Donc, oui, il emploie « nous » mais cela ne m’a pas choquée : pour faire croire aux autres un mensonge, il faut peut-être y croire soi-même… Ce n’est pas pour rien que cela fait dix-sept ans qu’il est en vie. Mais il est vrai que c’est difficile de parler de Gene en tant que personnage attachant puisqu’il est – ou plutôt il feint d’être – inhumain.

Il est cependant regrettable qu’il n’y ait pas d’indication temporelle et d’explication du contexte : comment en sommes-nous arrivés là ? Espérons une réponse dans le prochain tome car je veux bien qu’il y ait un pacte de lecture mais tout de même, un peu d’explications ne font jamais de mal. Cela rendrait l’histoire crédible.

C’est une lecture qui nous tient en haleine grâce à l’ambiance oppressante qui y règne, et non pas grâce au suspens. En effet, j’ai anticipé plusieurs révélations.

J’ai passé un bon moment de lecture grâce à l’écriture agréable de l’auteur qui dévoile un univers original, même si j’y ai senti un petit goût de Hunger Games, mais sans pour autant que cela me déplaise. C’est un premier tome prometteur, et je lirai la suite avec plaisir !

Phebusa

Alors, avez-vous envie de lire ce livre ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Du même éditeur

21 Commentaires

  1. Phebusa

    Oui, je me souviens de ton avis ! :) Les répétitions ne m'ont pas gênée, c'était sans doute pour dégoûter le lecteur de cet univers visqueux lol.
    Par contre, je suis d'accord sur l'incohérence… C'est dommage. J'en ai parlé un peu dans ma chronique, mais bon, après ça ne m'a pas gâché la lecture pour autant :)

  2. Céline Barbosa

    Hummm pourquoi pas a voir c'est vrai que le résume laisse a penser a la hunger games :) Ton avis donne envie mais je suis pas encore tentée il me manque un petit quelque chose plurvme tente je sais pas quoi mais un petit quelque chose :/

  3. Phebusa

    J'ai lu beaucoup d'avis mitigés donc cela ne m'étonne pas !
    Ce n'est pas le roman du mois, c'est sûr. Mais bon, ça passe avec certaines personnes plus que d'autres. Il faut de tout :p

  4. Phebusa

    J'aurais été étonnée que le résumé te tente vu que tu n'es déjà pas partante pour lire Hunger Games, haha :D Mais si c'est "peut-être", ça me convient quand même, mdr.

  5. Phebusa

    Oui, c'est un bon livre ! Les vampires ne sont jamais directement évoqués mais on a compris que c'en était. Leur comportement est un peu bizarre et change la manière dont on les perçoit habituellement mais bon, c'est original.

  6. Candyshy

    Je n’ai pas trouvé très effrayant non plus lol c’est effectivement exagéré, je dirai que c’est plutôt angoissant car notre héros est toujours dans la peur et la retenue

    c’est vrai qu’il sont vraiment cra cra et comme toi je ne voudrai pas ivre avec eux hihihi

    c’est vraiq eu l’on a aucun marqueur temporel ni indication du comment et du pourquoi, peut être que l’auteur fait de la rétention d’inof exprès et va nous dévoiler ça par la suite ^^

    oppressant est le MOT lol

    vivement la suite :)

    1. Phebusa

      Ah ben oui, c’est exactement ça !!! Tu as trouvé les mots justes :)
      Globalement, c’est une bonne lecture. Je ne sais pas quand sort le tome 2 d’ailleurs.

  7. So Lenn

    Je l'ai lu y'a un bon moment déjà, et je voulais voir si tu avais le même ressenti que moi. J'ai trouvé cette histoire hyper originale, bon la description des "normaux" et toute cette bave m'a laissé legèrement nauséeuse lol. Mais sinon quel pied !! Et cette fin aie aie aie !! (ça ne m'a pas dérangé de ne pas savoir d'où ils viennent, comment ils sont arrivés sur terre etc … à vrai dire je ne me suis même pas posée la question) ! Vivement la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew