Phebusa
31 Juil 2018

Titre : Le Tatoueur d’Auschwitz.

Date de parution : 16 mai 2018.

Auteure : Heather Morris.

Editeur : City.

Pages : 388.

L’histoire vraie de Lale Solokov, Juif chargé de tatouer les femmes arrivant à Auschwitz. C’est ainsi qu’il rencontre Gita et en tombe amoureux. Ensemble, ils partagent des moments volés au coeur de l’horreur, sans jamais perdre l’espoir d’être réunis à leur sortie du camp.
Panda excellente lecture
Une excellente lecture
Tout d’abord, je remercie les éditions City pour la découverte de ce roman qui s’inspire de l’histoire vraie de Lale Solokov. C’est un Juif chargé de tatouer les femmes, notamment la prisonnière numéro 34902, Gita, dont il tombe amoureux. Cette histoire permet l’accès à un morceau d’Histoire d’un point de vue original, personnel et romancé. C’est en partie ce qui m’a menée à lire ce livre car, même si je lis de temps en temps un livre sur le sujet, je ne suis pas une grande lectrice des romans sur la Seconde Guerre mondiale.

Il faut également savoir que Ludwig Eisenberg, surnommé Lale, a vécu avec son secret pendant plus de 50 ans et ne l’a dévoilé qu’après la mort de sa femme, craignant qu’on ne l’accuse d’avoir collaboré. Pour écrire ce livre, Heather Morris l’a rencontré à plusieurs reprises pendant trois ans.

Ainsi, j’ai apprécié le personnage de Lale qui doit jouer sur deux tableaux : il doit plaire aux SS mais essaie aussi d’améliorer le quotidien de ses semblables et de protéger Gita. C’est une histoire touchante qui se déroule dans un contexte inhumain qui fait froid dans le dos. Ce paradoxe rend l’histoire d’autant plus passionnante à suivre !

De fait, il est question de l’individu en tant que tel au sein d’un troupeau traité de façon cruelle. Par exemple, Lale veut que Gita lui dise qui elle est avant de sortir d’ici. Cette promesse montre cette idée d’espoir, cet amour salvateur et cette capacité à voir un lendemain au sein de l’Enfer.

En effet, la monstruosité est aussi présente car chacun d’entre eux va côtoyer la mort à plusieurs reprises, notamment suite à la rencontre du terrible docteur Mengele qui a lui aussi existé. C’est un criminel de guerre qui a réalisé diverses expérimentations « médicales » meurtrières sur des nombreux détenus, notamment sur les jumeaux.

En bref, j’ai apprécié cette histoire vraie qui mêle avec sobriété l’Amour, l’Espoir et la Monstruosité. En effet, on y découvre avec émotion le coup de foudre de Lale pour Gita au sein de l’enfer.

Phebusa

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew