Phebusa
21 avr 2016

Titre : Le Sang des dieux et des rois #1.

Date de parution : 21 avril 2016.

Auteure : Eleanor Herman.

Editeur : Collection R.

Pages : 560.

Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attiré par une nouvelle venue.
Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrète : tuer la reine.
Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina. Même s’il doit pour cela se mesurer à Héphestion, tueur sous la protection d’Alexandre.
Enfin, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre malgré elle, part en quête des légendaires et mortels Dévoreurs d’Âmes, seuls capables d’infléchir son destin.

3d-ange-3
Une excellente lecture

Je suis très contente d’avoir gagné Le Sang des dieux et des rois à un concours organisé par la collection R que je remercie encore une fois. J’avais hâte de découvrir ce roman, intriguée par ce style à mi-chemin entre l’historique et le fantastique. La couverture est simple mais intrigante : représente-t-elle les secrets du royaume?

On rentre rapidement dans le roman même si, en suivant six ou sept points de vue différents, cela prend forcément un peu de temps à se lancer ! Cette multiplicité de points de vue permet d’enrichir le récit et d’en apprendre beaucoup pour cet univers. Néanmoins, il y a des histoires que j’ai adorés suivre – celle d’Alexandre ou de Kat par exemple – et d’autres où l’on accroche moins et où l’on attend juste de passer à la suite…

L’action commence véritablement avec les « Tournois de Sang », une épreuve à la Hunger Gamesavec une belle récompense à la clé. Même si elle est palpitante et très bien écrite, il faut savoir que cette épreuve n’a jamais existé. 

Dans l’ensemble du roman, on alterne entre des éléments historiques véridiques, des éléments totalement inventés ou déformés et des éléments fantastiques, si bien qu’à la sortie du roman, on a du mal à savoir si vraiment on a appris quelque chose sur l’histoire d’Alexandre le Grand. J’ai donc eu davantage l’impression de lire un roman de fantasy très librement inspiré de l’histoire d’Alexandre le Grand qu’un roman historique. S’il peut inventer des éléments, il se doit pour moi de rester cohérent avec l’Histoire.

Outre l’histoire bien construite, les personnages ne sont pas parfaits, mais sont tous des héros dans le sens où ils essayent de faire le bien. Ce sont des jeunes attachants, qui débutent dans leurs vies et qui essaient, chacun de leur façon, de se construire et de se façonner une place dans ce monde. Les histoires de cœurs ont donc leur place : elles se mêlent aux intrigues politiques, aux complots, aux secrets et aux scènes de combat, le tout pour un résultat explosif !

En bref, ce premier tome de Le Sang des dieux et des rois est pour moi un roman de fantasy adolescent réussi ! Entre scènes d’action et personnages attachants, on n’a pas le temps de s’ennuyer ! 

Phebusa

Du même éditeur

3 Commentaires

  1. Elodie

    Il a l’air trop compliqué pour moi lol Dès que je vois historique ou mythologie, j’ai tendance à avoir peur, je m’y perds toujours, même si je trouve que c’est intéressant. Après peut être que j’aimerai aussi bien, mais j’ai tellement de R à lire encore que celui ci n’est pas dans mes envies prioritaires

    1. Phebusa

      C’est aussi ce que j’ai pensé au début ! Haha, plein de belles choses à découvrir chez eux <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew