Phebusa
08 août 2016

Titre : Edwenn, le monde des Faës.

Date de parution : 08 août 2016.

Auteure : Charline Rose.

Editeur : France Loisirs collection Nouvelles Plumes.

Pages : 560.

Depuis d’ancestrales querelles, les humains et les Faës vivent séparés par une frontière invisible, le Voile. Intrépide et courageuse, la jeune Edwenn ne supporte pas la vie à laquelle sa société condamne les femmes, et rêve dans sa quête d’aventures de pouvoir explorer cet autre monde mystérieux.
Mêlée à son insu au conflit qui oppose le prince faë Kadvael au Seigneur des Chimères, la voilà projetée sur les terres des Faës. Mais il ne fait pas bon être humaine dans cet univers peuplé d’êtres magiques. Menacée par les Chimères qui réclament justice, Edwenn doit lutter pour sa survie. Elle rencontre Jezekael, prince des Faës et frère de Kadvael, et tombe sous le charme de cet homme lumineux et bienveillant. Mais entre humains et Faës, l’amour est le plus grand des interdits…

smiley_cupidoncoupcoeur
Coup de coeur

Tout d’abord, je remercie Alexandra et France Loisirs pour m’avoir permis de lire le prix de l’imaginaire 2016 Editions Nouvelles Plumes : Edwenn, le monde des Faës. Les deux années précédentes, il s’agissait des Ailes d’émeraude et du Dernier Brûleur d’Etoiles. A savoir : ce roman est publié dans le catalogue France Loisirs en avant-première. Et que dire si ce n’est que j’ai adoré ! Je rêve de traverser le Voile pour voyager en Féerie…

En effet, dans cet univers de fantasy, un voile sépare deux mondes autrefois réunis, le monde humain et le monde des fées. L’histoire tourne autour d’une humaine, Edwenn, qui se retrouve dans le monde des créatures fantastiques. Pour une fois, il ne s’agit pas d’une élue qui doit sauver le monde mais d’une personne lambda qui va devoir s’adapter aux événements et s’intégrer à de nouveaux peuples.

Dès le début de l’histoire, on est emporté par les descriptions poétiques qui décrivent le corps d’une Chimère : « Lorsque la Chimère était entrée dans l’eau, le seigneur faë avait été subjugué par sa perfection. Il était pourtant habitué aux traits fins des femelles faës, nommées Faërys. Elles avaient très souvent un corps élancé, une démarche gracieuse et un regard enjôleur. On disait leurs voix comparables à des chants, surpassant celles des Ondines et des Sirènes. En Féerie, il n’était pas de créature plus belle. Mais cette beauté-là était sauvage, enveloppée de mystère. »

En effet, il est question d’un amour interdit entre un Faë et une Chimère, car les Chimères ne font plus partie de la Féerie et vivent dans leur propre royaume. Cette union débouche rapidement sur un conflit entre les deux peuples. Et les problèmes ne font que commencer lorsqu’une Humaine traverse le Voile et doit y rester quelques temps sous la protection du roi des Faës… On découvre les anciens conflits opposant les Humains et les créatures de la Féerie mais aussi les tensions fleurissantes au sein même du royaume.

C’est un univers riche et complet qui propose une grande palette de personnages : les Faës lunaires, solaires et de la forêt, les nymphes, les sylves et d’autres créatures étranges qui sont peu présentes dans ce premier tome. Mais l’accent est mis sur les Chimères, créatures violentes et fourbes qui rendent cependant ce monde merveilleux par des illusions plaisantes : « Il leva les yeux au ciel et y vit une voûte céleste aux étoiles brillantes. Là où tout Humain aurait pu contempler la beauté de la nature, il discerna un spectacle orchestré par les Chimères. Une superbe esquisse provenant directement de leur imagination. Ces créatures polymorphes aimaient la métamorphose. Elles se plaisaient à cacher, dissimuler, bouleverser et transformer. Rien ne restait, tout se modifiait. »

Je me suis particulièrement attachée à Edwenn qui est humaine comme moi (enfin, je crois…). Âme farouche et guerrière, elle a toujours été fascinée par l’univers se trouvant de l’autre côté du Voile contrairement aux autres humains. Mais sa venue donne aussi une raison de plus d’attaquer aux Chimères : les Humains n’ont pas à venir en Féerie. Et que dire de ce roi fascinant qui la protège même si cela est mal perçu par son propre peuple ? « Elle nous apportera la malchance et le déshonneur. » Un amour entre un Faë et une Humaine est-il possible ? Elle risquerait de s’attirer les foudres de certaines princesses fées…

Ainsi, j’ai fait un long périple où se confrontent l’amour et la mort. Si certains Faës sont amicaux avec Edwenn, d’autres ne vont pas hésiter à lui mettre des bâtons dans les roues, voire même à utiliser leurs pouvoirs. Entre stratégie, alliance et trahison, autant dire que le pauvre roi a beaucoup de pain sur la planche !

Dans la dernière partie de l’histoire, beaucoup de morts sont à déplorer et a lieu un terrible retournement de situation qui est plein de promesses pour le tome 2. C’est un univers très complet car si on n’avait pas eu ces dernières pages, cela aurait bien pu être un tome unique. Mais je ne regrette pas d’avoir une suite. Au contraire, je l’attends avec impatience !

En bref, j’ai eu un grand coup de cœur pour cet univers de fantasy qui propose un voyage envoûtant ! Dans le royaume des Faës, des amours interdits vont amener les peuples à s’unir, se trahir et se combattre.

Phebusa

Bonus-Pheb

– Une citation d’amour sur l’union d’un Faë et d’une Chimère (premier chapitre) :
« Ensemble, ils avaient vécu la plus belle des romances. Celle d’un éclat de lumière et d’un morceau d’illusion qui se rencontrent et ne se quittent plus. »

– Une offre d’abonnement exclusive chez France Loisirs (le livre est offert !) :

Edeel

– Mon avis en vidéo :

 

Du même éditeur

8 Commentaires

  1. Léna Bubi

    Merci pour cette découverte livresque qui me tente énormément *-* !! L’univers a l’air génial et l’histoire très bien écrite, j’ai adoré les citations :)

    1. Phebusa

      Merci pour ta correction ! :D J’ai dû être perturbée par la sortie du tome 2 des Ailes d’Emeraude haha… Du coup, j’ai mis les deux !

  2. Aura

    Un tome 2 ? Pour de vrai ? *w*
    Comme toi, j’ai été captivée par cet univers. Je suis en train de relire le livre, pour la troisième fois depuis que je l’ai achetée chez France Loisirs. Je dois avouer que je ne suis pas souvent fan de ce qu’ils proposent mais qu’en fantasy, ça reste correct et que l’on a parfois droit à des perles.
    Bref, tu as illuminé ma soirée. Je trouvais aussi que la fin laissait trop de choses en suspens – notamment à cause d’une certaine princesse et de son compagnon… Du coup, je ne suis plus qu’impatience x)

    Et merci pour cette critique qui rend justice à l’oeuvre :)

  3. Eloïse

    Merci beaucoup pour cette belle découverte…. Votre article m’a beaucoup plus et j’ai découvert un très beau roman que je n’aurais peut-être pas lu autrement. Merci pour ces belles heures de lecture…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew