Phebusa
17 Sep 2013

Coldtown

Auteur : Holly Black.

Editeur : Hachette Black Moon.

Date de parution : Septembre 2013.

Pages : 471 pages.

Quatrième de couverture :

Dans un futur pas si lointain, la population vampire pullule, contraignant les autorités à mettre en place des zones de quarantaine appelées Zones froides pour tenter de juguler l’épidémie. A l’intérieur de ces ghettos, vampires et humains, prédateurs et proies, cohabitent dans une perpétuelle orgie sanglante. Mais les portes des Zones froides ne s’ouvrent que dans un sens : l’entrée est définitive. Et lorsque certains vampires s’en échappent, c’est pour le pire, et pas du tout le meilleur… Après une soirée trop arrosée, Tana se réveille entourée des cadavres de ses amis. Les seuls survivants du massacre ne sont autres que son ex, le désespérément sexy Aidan, et un mystérieux garçon aux yeux rubis assoiffé de vengeance. Tana n’a qu’une solution pour leur résister et survivre : se rendre au cœur de la cité dépravée. Entrer dans Coldtown.

mitige
Une lecture mitigée

Dans Coldtown, être vampire est le résultat d’une contamination. De ce fait, les vampires sont mis en quarantaine. Donc, c’est une approche originale du thème vampirique ! En plus, il s’agirait d’un one-shot.

J’ai globalement apprécié ce roman vampirique, et pourtant, cela avait mal commencé. Malgré un début in medias res palpitant, le road trip – qui s’étend sur les cent premières pages durant lesquelles Tana se rend à Coldtown – est littéralement plat et ennuyeux à cause du manque d’actions : je n’en ai rien retenu et n’ai pas compris où l’auteure voulait en venir. Une fois nos héros arrivés à Coldtown : OUF ! Le rythme, le suspense et un décor sombre – qui ne se laisse pas dépasser par la romance – ont enfin pris place.

Par contre, Tana n’est pas une héroïne très intéressante, assez indécise et trop préoccupée par son éventuelle contamination – qui est soupçonnée dès le début du livre. Accordons-lui tout de même un bon point pour se différencier des héroïnes traditionnelles par sa volonté de rester humaine. Mon personnage préféré est sans aucun doute Gavriel, dont le mystère, la folie et les yeux rubis en feront chavirer plus d’une ! Il y a aussi d’autres personnages, Aidan, Hiver et Minuit, qui sont tous un peu dérangeants à leur façon. On en apprend plus sur ces personnages grâce à l’utilisation d’analepses qui viennent entrecouper le récit ; cela permettant par la même occasion de garder le suspense à son comble.

Bref, tout ce beau monde se rend à Coldtown, mais certains ont de mauvaises intentions… peut-être même un plan dangereux !

Au niveau de la composition du roman, j’ai trouvé les citations en début de chapitre intéressantes. Elles parlent toutes de la mort de points de vue différents. Cela annonce l’ambiance !

L’écriture est plutôt fluide, même si je trouve qu’il y a une certaine profusion de détails qui écrasent le lecteur. Cela dépend des moments. C’est parfois intéressant pour installer l’atmosphère inquiétante d’une ville isolée et dangereuse : Coldtown, mais dans d’autres cas – comme le début – on s’endort quelque peu.

En somme, c’est une lecture sympathique, avec des points positifs et des défauts.

Phebusa

 


Alors, avez-vous envie de lire ce livre ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

 

Du même éditeur

20 Commentaires

  1. Elodie Rossi

    Il ne tentais pas avant, il me tente pas maintenant lol
    ni l'ambiance, ni la couverture, ni le résumé. Comme quoi reste des Black Moon que je ne lirai pas :p
    Toi même n'a pas l'air plus que ça convaincue par ce roman

    " in medias res palpitant" j'ai pas comprit cette phrase?

  2. Wendy B

    Comme toi j’ai trouvé Tana peu interessante par contre je me suis attaché à Gavriel dès le début et je n’ai pas regretté ! Je n’attendais rien de ma lecture de ce roman car les premiers avis donnés n’étaient pas positifs du coups je l’ai commencé sans beaucoup d’entrain mais au contraire de toi, je suis tous de suite entré dans l’histoire ! même si le passage de la voiture est un peu long, cela ne m’a pas dérangé du tous. Je m’attendais à être décu et pour moi ce fut le contraire j’ai adoré ! (même si je pense que c’est en partie du au fait que je pensait être décu )

  3. Mathilde Clerbois

    Il me tentait beaucoup à la base, mais plus je lis les avis, moins je suis tentée : le tien est assez positif et me redonne envie, mais j'en ai lu des très mitigés disant qu'on s’ennuyait :S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew