Phebusa
05 Mai 2018

Titre : Boréal.

Date de parution : 2018.

Auteure : Sonja Delzongle.

Editeur : Denoël collection Sueurs froides.

Pages : 448.

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C’est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d’eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l’origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s’immerger dans le travail, Luv s’envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.
bonne lecture
Une bonne lecture
Tout d’abord, je remercie les éditions Denoël pour la découverte de Boréal qui m’a tenue en haleine durant toute l’intrigue. Ce récit écologique nous emmène à la découverte d’un cimetière de glace qui interroge plusieurs scientifiques. En effet, plusieurs animaux morts y sont restés figés. J’ai été très intriguée par ces mystères autour de l’inlandsis du Groenland, dont j’ai découvert qu’il s’agissait d’une île constituant une région du Danemark.

C’est également un thriller puisque les scientifiques, en menant leur enquête, rencontrent des prédateurs, notamment des ours blancs. Le suspense ne s’arrête pas là puisque ces recherches vont se retourner contre eux, de sorte que le lecteur va à son tour mener une enquête sur les scientifiques qui disparaissent un à un. Certaines légendes et cultures urbaines vont également avoir leur place dans cette histoire bien inquiétante.

Par ailleurs, c’est également un écrit réflexif sur l’Homme car, dans cet enfer blanc, ce sont les êtres humains qui deviennent eux-mêmes des monstres, prêts à tout pour survivre. En effet, j’ai apprécié découvrir leurs histoires personnelles, notamment celle de Luv qui va devoir faire face à la disparition de sa fille, ce qui mène également à une autre enquête et donc à une intrigue secondaire.

Enfin, j’ai été marquée par la citation suivante qui résume bien l’ambiance dégagée par ce roman :

« L’animal est là, étendu sur le dos, tel le dormeur du val, deux trous rouges au côté droit. Une montagne de vie foudroyée. C’était lui ou toi… Toute la condition humaine et son histoire contenues en une seule phrase. Cette loi de la jungle qui régit les comportements jusque dans les pays les plus civilisés, jusque dans les villes. » (p.112)

En bref, j’ai apprécié ce thriller polaire qui nous fait découvrir un groupe de scientifiques menant une enquête au Groenland. Certains des membres disparaissent, d’autres cachent des secrets, … L’intrigue est riche en rebondissements !

Phebusa

Du même éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


© Copyright 2014 - phebusa - Design by Matthew